Les réunions se multiplieront lundi pour la délégation FGTB qui rencontrera en milieu de matinée les employés, affiliés au SETCa, afin d'expliquer les fondements de ce nouveau mouvement de grogne, la CSC ayant pour sa part appelé à la reprise du dialogue constructif entre les différentes parties.

Une réunion entre la direction et la FGTB est en outre programmée lundi dans l'après-midi. La délégation syndicale est invitée à clarifier ses demandes. Ce programme empêchera la FGTB de se rendre à Namur comme initialement prévu afin d'aller plaider sa cause auprès du gouvernement wallon, actionnaire majoritaire de la FN Herstal.

Par ailleurs, un conseil d'entreprise extraordinaire est programmé ce 24 octobre à la FN Herstal.

Après neuf jours de grève, afin d'obtenir une revalorisation des accords sectoriels pour le personnel ouvrier, le travail avait repris à la FN Herstal, laquelle est à nouveau paralysée depuis ce 20 octobre après un nouveau blocage décidé par la FGTB, syndicat majoritaire au sein de du personnel ouvrier.

Les réunions se multiplieront lundi pour la délégation FGTB qui rencontrera en milieu de matinée les employés, affiliés au SETCa, afin d'expliquer les fondements de ce nouveau mouvement de grogne, la CSC ayant pour sa part appelé à la reprise du dialogue constructif entre les différentes parties. Une réunion entre la direction et la FGTB est en outre programmée lundi dans l'après-midi. La délégation syndicale est invitée à clarifier ses demandes. Ce programme empêchera la FGTB de se rendre à Namur comme initialement prévu afin d'aller plaider sa cause auprès du gouvernement wallon, actionnaire majoritaire de la FN Herstal. Par ailleurs, un conseil d'entreprise extraordinaire est programmé ce 24 octobre à la FN Herstal. Après neuf jours de grève, afin d'obtenir une revalorisation des accords sectoriels pour le personnel ouvrier, le travail avait repris à la FN Herstal, laquelle est à nouveau paralysée depuis ce 20 octobre après un nouveau blocage décidé par la FGTB, syndicat majoritaire au sein de du personnel ouvrier.