"Un second tour de scrutin a lieu en ce moment avec les deux candidats restants", a expliqué le ministère français qui organise le vote des pays membres de l'UE pour désigner leur candidat à la direction générale du Fonds monétaire international (FMI). Ce vote se déroule selon les règles européennes de la majorité qualifiée: est requis le soutien de 55% des pays membres, soit 16 pays, représentant au moins 65% de la population de l'UE. Depuis sa création en 1944, le FMI a toujours été dirigé par un Européen tandis qu'un Américain a toujours été nommé à la tête de la Banque mondiale. Le candidat retenu par l'UE a jusqu'au 6 septembre pour se déclarer auprès du FMI, qui choisira son nouveau directeur général d'ici le 4 octobre. (Belga)