Les réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 ont été mis à l'arrêt en 2012, des microfissures ayant été constatées dans les cuves en acier des réacteurs. Le 17 novembre 2015, l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) a autorisé l'exploitant Electrabel à redémarrer le réacteur de Doel 3. L'AFCN avait toutefois souhaité un suivi de l'évolution des flocons d'hydrogène lors de la révision suivante de l'unité en question, sous forme d'inspections par ultrasons réalisées sur toute l'épaisseur des anneaux forgés de Doel 3. Une inspection similaire est programmée pour Tihange 2 lors de la révision planifiée d'avril 2017. (Belga)

Les réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 ont été mis à l'arrêt en 2012, des microfissures ayant été constatées dans les cuves en acier des réacteurs. Le 17 novembre 2015, l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) a autorisé l'exploitant Electrabel à redémarrer le réacteur de Doel 3. L'AFCN avait toutefois souhaité un suivi de l'évolution des flocons d'hydrogène lors de la révision suivante de l'unité en question, sous forme d'inspections par ultrasons réalisées sur toute l'épaisseur des anneaux forgés de Doel 3. Une inspection similaire est programmée pour Tihange 2 lors de la révision planifiée d'avril 2017. (Belga)