L'activité était à l'arrêt au sein de l'entreprise depuis mercredi matin, lorsque les ouvriers et une partie des employés sont partis en grève. Ils demandaient une augmentation de leur salaire horaire et une réduction du temps de travail.

Les travailleurs étaient appelés à se prononcer sur le préaccord, dont on ignore les détails mais qui prévoirait une augmentation salariale.

Au total, 580 personnes travaillent sur le site de Wetteren.

L'activité était à l'arrêt au sein de l'entreprise depuis mercredi matin, lorsque les ouvriers et une partie des employés sont partis en grève. Ils demandaient une augmentation de leur salaire horaire et une réduction du temps de travail. Les travailleurs étaient appelés à se prononcer sur le préaccord, dont on ignore les détails mais qui prévoirait une augmentation salariale. Au total, 580 personnes travaillent sur le site de Wetteren.