Les pilotes de navires du nord du pays avaient entamé un mouvement de grogne lundi pour réclamer une meilleure rémunération pour le lamanage des grands navires. Ils ont refusé cette semaine d'assister les bateaux de plus de 340 mètres vers le port d'Anvers. En échange d'une meilleure rémunération, les autorités demandaient davantage d'efficacité, avec plus de jours de travail.

Des négociations ont eu lieu à plusieurs reprises ces derniers jours entre les représentants des travailleurs et le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts. "Nous avons conclu deux accords. L'un concerne les primes attribuées pour les opérations avec des navires de grande taille", a précisé Ben Weyts à l'issue des discussions. "Un autre accord est relatif à une optimisation à terme de 15%. C'est une situation win-win tant pour les lamaneurs que les autorités et les clients. Je suis satisfait."

La question de la pension a également été abordée. "Nous ferons en sorte que l'allocation de pilotage soit incluse dans le salaire, pour que ce soit pris en compte dans le calcul de la pension." Yves Verspreet a également fait part de sa satisfaction. "C'est un accord chiffré et abouti, offrant toutes les chances à une amélioration de l'efficacité du travail."

Le document n'a pas encore été signé par le syndicat socialiste ACOD. Les opérations de pilotage devaient reprendre immédiatement. "Les navires ont redémarré. Espérons que le retard qu'ils ont accumulé se résorbera rapidement", a déclaré M. Verspreet. Les parties poursuivront les discussions. "D'autres mesures doivent être prises, mais je pense que nous avons une bonne base pour une stabilité sociale de longue durée", a conclut Ben Weyts.

Les pilotes de navires du nord du pays avaient entamé un mouvement de grogne lundi pour réclamer une meilleure rémunération pour le lamanage des grands navires. Ils ont refusé cette semaine d'assister les bateaux de plus de 340 mètres vers le port d'Anvers. En échange d'une meilleure rémunération, les autorités demandaient davantage d'efficacité, avec plus de jours de travail. Des négociations ont eu lieu à plusieurs reprises ces derniers jours entre les représentants des travailleurs et le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts. "Nous avons conclu deux accords. L'un concerne les primes attribuées pour les opérations avec des navires de grande taille", a précisé Ben Weyts à l'issue des discussions. "Un autre accord est relatif à une optimisation à terme de 15%. C'est une situation win-win tant pour les lamaneurs que les autorités et les clients. Je suis satisfait." La question de la pension a également été abordée. "Nous ferons en sorte que l'allocation de pilotage soit incluse dans le salaire, pour que ce soit pris en compte dans le calcul de la pension." Yves Verspreet a également fait part de sa satisfaction. "C'est un accord chiffré et abouti, offrant toutes les chances à une amélioration de l'efficacité du travail." Le document n'a pas encore été signé par le syndicat socialiste ACOD. Les opérations de pilotage devaient reprendre immédiatement. "Les navires ont redémarré. Espérons que le retard qu'ils ont accumulé se résorbera rapidement", a déclaré M. Verspreet. Les parties poursuivront les discussions. "D'autres mesures doivent être prises, mais je pense que nous avons une bonne base pour une stabilité sociale de longue durée", a conclut Ben Weyts.