Interrompues dès l'annonce de la fermeture du site le 2 octobre dernier, les expéditions avaient repris le 10 octobre dernier. Les syndicats n'y étaient plus opposés. Ils souhaitaient toutefois que cette reprise puisse être liée à des engagements fermes de la direction par rapport à un futur plan social et à la reconversion du site. Outre la reprise des expéditions et la poursuite de celles-ci au rythme de la production, la direction exigeait précisément une production à un niveau "acceptable", c'est-à-dire à 70% de celui qu'elle avait avant l'annonce de fermeture. Un courrier de Caterpillar SARL, la filiale de droit suisse, à Caterpillar Belgium, avait dans le même sens mis la pression sur les syndicats en pointant l'éventualité d'une interruption des commandes à l'usine carolo si les exigences en termes de production et d'expéditions n'étaient pas rencontrées. Fin de semaine dernière, les syndicats ont accepté de porter les expéditions à un niveau supérieur sans préciser celui-ci. Entre le 10 et le 24 octobre, une quarantaine de machines ont été expédiées. Le porte-parole de Caterpillar Belgium n'a pas souhaité préciser combien de machines ont été expédiées depuis le début de la semaine. (Belga)