Les deux parties sont restées extrêmement discrètes sur l'état des discussions durant l'ensemble du week-end. Vendredi, les syndicats s'attendaient à retrouver la direction autour des blocages qui parsèment encore les négociations. Parmi ceux-ci figure notamment le montant des primes de départ, jugé insuffisant jusqu'ici par les syndicats dans le contexte d'une fermeture définitive du site. Depuis le 7 février, Caterpillar Belgium doit également faire face à une mise en demeure. Adressée par Caterpillar SARL, le filiale de droit suisse qui joue les donneurs d'ordre, celle-ci lie le site carolo à des exigences de production et d'expédition. (Belga)

Les deux parties sont restées extrêmement discrètes sur l'état des discussions durant l'ensemble du week-end. Vendredi, les syndicats s'attendaient à retrouver la direction autour des blocages qui parsèment encore les négociations. Parmi ceux-ci figure notamment le montant des primes de départ, jugé insuffisant jusqu'ici par les syndicats dans le contexte d'une fermeture définitive du site. Depuis le 7 février, Caterpillar Belgium doit également faire face à une mise en demeure. Adressée par Caterpillar SARL, le filiale de droit suisse qui joue les donneurs d'ordre, celle-ci lie le site carolo à des exigences de production et d'expédition. (Belga)