Mardi, l'accès au site est resté bloqué par les travailleurs de Caterpillar Belgium, ce qui a empêché le redémarrage de la production. Lundi en revanche, les travailleurs avaient été mis en chômage économique en prévision des différentes assemblées générales qui se sont tenues sur le site. La fermeture de Caterpillar pourrait entrainer celle de sous-traitants dont les activités sont intimement liées à celles du géant américain à Gosselies (Charleroi). L'éventail des activités de sous-traitance qu'ils exercent est très large. Les syndicats notamment tentent actuellement de collecter des informations sur le sujet. (Belga)