"Je vous écris pour m'excuser personnellement auprès de chacun d'entre vous pour les perturbations que vous avez vécues dans vos calendriers de jours de congé ces dernières semaines", explique M. O'Leary dans une lettre de 3 pages dont La Libre Belgique a eu copie. Ryanair a dû annuler plus de 20.000 vols par manque de pilotes disponibles, ce qui a perturbé les plans de voyages de près de 800.000 personnes à travers l'Europe. "Ceci est dû à une erreur de management", poursuit-il. Alors qu'il avait formulé des critiques envers ses pilotes, le patron de Ryanair affirme désormais que les remarques étaient adressées "aux pilotes et aux syndicats des compagnies concurrentes qui prennent plaisir à dénigrer Ryanair et son succès", écrit-il. "Je vous respecte depuis trente ans et vous le méritez (...) Je reconnais vos qualités", assure-t-il aux pilotes Ryanair. Il promet d'améliorer leur statut, en annonçant une série de primes "qui pourraient être élargies" et un alignement des salaires sur ceux des pilotes des sociétés à bas coûts concurrentes. La Libre Belgique avait publié en début de semaine une enquête sur le quotidien des membres d'équipage Ryanair basés en Belgique, ceux-ci faisaient état d'harcèlement, salaire de misère et pression constante. (Belga)

"Je vous écris pour m'excuser personnellement auprès de chacun d'entre vous pour les perturbations que vous avez vécues dans vos calendriers de jours de congé ces dernières semaines", explique M. O'Leary dans une lettre de 3 pages dont La Libre Belgique a eu copie. Ryanair a dû annuler plus de 20.000 vols par manque de pilotes disponibles, ce qui a perturbé les plans de voyages de près de 800.000 personnes à travers l'Europe. "Ceci est dû à une erreur de management", poursuit-il. Alors qu'il avait formulé des critiques envers ses pilotes, le patron de Ryanair affirme désormais que les remarques étaient adressées "aux pilotes et aux syndicats des compagnies concurrentes qui prennent plaisir à dénigrer Ryanair et son succès", écrit-il. "Je vous respecte depuis trente ans et vous le méritez (...) Je reconnais vos qualités", assure-t-il aux pilotes Ryanair. Il promet d'améliorer leur statut, en annonçant une série de primes "qui pourraient être élargies" et un alignement des salaires sur ceux des pilotes des sociétés à bas coûts concurrentes. La Libre Belgique avait publié en début de semaine une enquête sur le quotidien des membres d'équipage Ryanair basés en Belgique, ceux-ci faisaient état d'harcèlement, salaire de misère et pression constante. (Belga)