Selon un pointage du syndicat espagnol USO à 19H00 (17H00 GMT), neuf vols d'Easyjet ont été annulés et six de Ryanair. 54 vols de la compagnie britannique ont enregistré des retards et 277 de la compagnie irlandaise. Près de 450 hôtesses et stewards d'Easyjet ont été appelés à débrayer vendredi, samedi et dimanche ainsi que les 15, 16, 17, 29, 30 et 31 juillet. Ils réclament un alignement de leurs conditions de travail sur le reste de leurs collègues en Europe. Ryanair connaissait pour sa part son cinquième jour de grève. Le mouvement social, visant à réclamer de meilleures conditions de travail pour les 1.900 personnels de cabine de la compagnie en Espagne, avait débuté en fin de semaine dernière et devait durer jusqu'à samedi. Une cinquantaine de vols Ryanair avaient été annulés jeudi après 129 annulations durant les trois premiers jours de cette grève du 24 au 26 juin. La compagnie irlandaise affirme être la compagnie qui transporte le plus de passagers sur le marché espagnol, desservant "plus de 650 itinéraires" depuis les 27 aéroports où elle opère dans le pays. La semaine passée, le premier volet de la grève avait également concerné les salariés de la compagnie dans d'autres pays européens comme le Portugal, la Belgique, l'Italie, la France. Ils exigeaient le respect du droit du Travail et une augmentation des salaires, alors que la compagnie irlandaise devrait enregistrer cet été une meilleure activité qu'en 2019, avant la pandémie de Covid-19. (Belga)

Selon un pointage du syndicat espagnol USO à 19H00 (17H00 GMT), neuf vols d'Easyjet ont été annulés et six de Ryanair. 54 vols de la compagnie britannique ont enregistré des retards et 277 de la compagnie irlandaise. Près de 450 hôtesses et stewards d'Easyjet ont été appelés à débrayer vendredi, samedi et dimanche ainsi que les 15, 16, 17, 29, 30 et 31 juillet. Ils réclament un alignement de leurs conditions de travail sur le reste de leurs collègues en Europe. Ryanair connaissait pour sa part son cinquième jour de grève. Le mouvement social, visant à réclamer de meilleures conditions de travail pour les 1.900 personnels de cabine de la compagnie en Espagne, avait débuté en fin de semaine dernière et devait durer jusqu'à samedi. Une cinquantaine de vols Ryanair avaient été annulés jeudi après 129 annulations durant les trois premiers jours de cette grève du 24 au 26 juin. La compagnie irlandaise affirme être la compagnie qui transporte le plus de passagers sur le marché espagnol, desservant "plus de 650 itinéraires" depuis les 27 aéroports où elle opère dans le pays. La semaine passée, le premier volet de la grève avait également concerné les salariés de la compagnie dans d'autres pays européens comme le Portugal, la Belgique, l'Italie, la France. Ils exigeaient le respect du droit du Travail et une augmentation des salaires, alors que la compagnie irlandaise devrait enregistrer cet été une meilleure activité qu'en 2019, avant la pandémie de Covid-19. (Belga)