La perte nette d'Eni Gas & Power, filiale belge de l'énergéticien italien, atteint ainsi 690.000 euros pour 2013, contre 906 millions d'euros pour Electrabel.

Eni a toutefois réussi à gagner des parts de marché au cours de l'année 2013, passant de 650.000 clients à 750.000. Mais l'année a été difficile, principalement en raison des ventes de gaz en baisse de 14,8%. Les ventes d'électricité, par contre, sont en hausse de 2%, à périmètre comparable.

L'entreprise enregistre un solide recul de son chiffre d'affaires: il atteint à peine 3,9 milliards d'euros en 2013, contre 4,5 milliards en 2012.

La perte nette d'Eni Gas & Power, filiale belge de l'énergéticien italien, atteint ainsi 690.000 euros pour 2013, contre 906 millions d'euros pour Electrabel. Eni a toutefois réussi à gagner des parts de marché au cours de l'année 2013, passant de 650.000 clients à 750.000. Mais l'année a été difficile, principalement en raison des ventes de gaz en baisse de 14,8%. Les ventes d'électricité, par contre, sont en hausse de 2%, à périmètre comparable. L'entreprise enregistre un solide recul de son chiffre d'affaires: il atteint à peine 3,9 milliards d'euros en 2013, contre 4,5 milliards en 2012.