"Cette nouvelle centrale au gaz sera dans le futur un maillon essentiel de la sécurité d'approvisionnement du pays", promet dans un communiqué Engie, qui ne réalisera son investissement qu'"à la condition que le mécanisme de rémunération de capacité entre en vigueur". Engie, qui a déjà soumis à Elia la demande de raccordement au réseau haute tension, projette de construire une centrale TGV de dernière génération d'une capacité de 870 MW, alors que la centrale existante affiche une capacité de 255 MW. Cette dernière continuera à fonctionner en tant qu'unité de pointe jusqu'à ce que la nouvelle unité soit opérationnelle, précise-t-on. La nouvelle unité "répondra à toutes les normes d'émission et atteindra un rendement de plus de 63%", assure Engie. "Quel que soit le scénario futur, il nécessitera la construction de nouvelles centrales au gaz performantes, flexibles et disponibles qui contribueront à la sécurité d'approvisionnement du pays", souligne Engie, dont l'ambition est d'atteindre à terme une production d'énergie 100% neutre en CO2. L'accord de rachat devrait être finalisé d'ici l'été. En plus des installations, Engie intègrera également le personnel d'EMGB. (Belga)

"Cette nouvelle centrale au gaz sera dans le futur un maillon essentiel de la sécurité d'approvisionnement du pays", promet dans un communiqué Engie, qui ne réalisera son investissement qu'"à la condition que le mécanisme de rémunération de capacité entre en vigueur". Engie, qui a déjà soumis à Elia la demande de raccordement au réseau haute tension, projette de construire une centrale TGV de dernière génération d'une capacité de 870 MW, alors que la centrale existante affiche une capacité de 255 MW. Cette dernière continuera à fonctionner en tant qu'unité de pointe jusqu'à ce que la nouvelle unité soit opérationnelle, précise-t-on. La nouvelle unité "répondra à toutes les normes d'émission et atteindra un rendement de plus de 63%", assure Engie. "Quel que soit le scénario futur, il nécessitera la construction de nouvelles centrales au gaz performantes, flexibles et disponibles qui contribueront à la sécurité d'approvisionnement du pays", souligne Engie, dont l'ambition est d'atteindre à terme une production d'énergie 100% neutre en CO2. L'accord de rachat devrait être finalisé d'ici l'été. En plus des installations, Engie intègrera également le personnel d'EMGB. (Belga)