"Étant impossible à ce stade d'estimer précisément l'impact de la crise sur les états financiers du groupe en raison de l'incertitude sur sa durée et sa gravité, Engie retire ses objectifs financiers préalablement fixés pour l'année 2020", indique le groupe dans un communiqué. Pour 2020, Engie tablait jusqu'alors sur un bénéfice net récurrent entre 2,7 et 2,9 milliards d'euros, sur la base d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en croissance (10,5 milliards à 10,9 milliards d'euros). Le géant de l'énergie "s'exprimera en temps utile sur l'actualisation de ses objectifs financiers pour l'année 2022", précise-t-il. Le conseil d'administration a par ailleurs décidé d'annuler le dividende de 0,80 euro par action qui devait être versée au titre de 2019. Mais il a affirmé "l'engagement d'Engie de verser un dividende à l'avenir". L'assemblée générale des actionnaires est pour sa part maintenue le 14 mai "sous forme de téléconférence, à distance". (Belga)

"Étant impossible à ce stade d'estimer précisément l'impact de la crise sur les états financiers du groupe en raison de l'incertitude sur sa durée et sa gravité, Engie retire ses objectifs financiers préalablement fixés pour l'année 2020", indique le groupe dans un communiqué. Pour 2020, Engie tablait jusqu'alors sur un bénéfice net récurrent entre 2,7 et 2,9 milliards d'euros, sur la base d'un excédent brut d'exploitation (Ebitda) en croissance (10,5 milliards à 10,9 milliards d'euros). Le géant de l'énergie "s'exprimera en temps utile sur l'actualisation de ses objectifs financiers pour l'année 2022", précise-t-il. Le conseil d'administration a par ailleurs décidé d'annuler le dividende de 0,80 euro par action qui devait être versée au titre de 2019. Mais il a affirmé "l'engagement d'Engie de verser un dividende à l'avenir". L'assemblée générale des actionnaires est pour sa part maintenue le 14 mai "sous forme de téléconférence, à distance". (Belga)