Son excédent brut d'exploitation (Ebitda) a chuté de 4,8% à 3,1 milliards d'euros sur les trois premiers mois de l'année.

Le chiffre d'affaires a, pour sa part, progressé de 7,2% à 18,8 milliards, a indiqué le géant de l'énergie dans un communiqué.

"Le premier trimestre est impacté par l'effet de températures hivernales particulièrement clémentes en France et, comme attendu, par une moindre production des centrales nucléaires belge", explique Engie.

Ses réacteurs ont en effet connu des difficultés en Belgique à l'automne et cet hiver, avec de nombreux arrêts, mais la plupart ont depuis redémarré.

Engie a cependant confirmé ses objectifs financiers pour 2019, alors que la direction table sur une croissance concentrée sur le second semestre.

"Notre trajectoire de croissance et de rentabilité est en ligne avec nos prévisions annuelles et à moyen terme, malgré les effets température défavorables et la mise au regard d'un premier trimestre 2018 exceptionnellement bon", a estimé la directrice générale, Isabelle Kocher, citée dans le communiqué.

Son excédent brut d'exploitation (Ebitda) a chuté de 4,8% à 3,1 milliards d'euros sur les trois premiers mois de l'année. Le chiffre d'affaires a, pour sa part, progressé de 7,2% à 18,8 milliards, a indiqué le géant de l'énergie dans un communiqué. "Le premier trimestre est impacté par l'effet de températures hivernales particulièrement clémentes en France et, comme attendu, par une moindre production des centrales nucléaires belge", explique Engie. Ses réacteurs ont en effet connu des difficultés en Belgique à l'automne et cet hiver, avec de nombreux arrêts, mais la plupart ont depuis redémarré. Engie a cependant confirmé ses objectifs financiers pour 2019, alors que la direction table sur une croissance concentrée sur le second semestre. "Notre trajectoire de croissance et de rentabilité est en ligne avec nos prévisions annuelles et à moyen terme, malgré les effets température défavorables et la mise au regard d'un premier trimestre 2018 exceptionnellement bon", a estimé la directrice générale, Isabelle Kocher, citée dans le communiqué.