Jeudi, quatorze des 26 vols vers et au départ de cette dernière ville et de Munich avaient déjà été annulés. Durant cette grève de deux jours, menée à l'initiative du syndicat Ufo, Lufthansa a supprimé un total de 1.300 vols sur les 6.000 prévus, touchant environ 180.000 passagers. L'action doit se terminer ce vendredi mais des perturbations ne sont cependant pas à exclure samedi. Tous les avions ne se trouveront en effet pas au bon endroit. Aucune autre grève n'est prévue pour le moment. Direction et syndicat négocieront durant le week-end afin de résoudre ce conflit social persistant. Les perturbations ne concernent que les vols de la compagnie Lufthansa. Ceux des autres entreprises membres du groupe homonyme, comme Austrian Airlines, Swiss, Eurowings et Brussels Airlines, ne sont pas touchés. (Belga)