Un de ses derniers projets, l'Hyperloop, un véhicule propulsé dans un tube sous vide permettant de voyager à plus de 1.000 km/h, alimenté par l'énergie solaire, vient de faire l'actualité. Elon Musk s'est enthousiasmé voici quelques jours d'avoir reçu un accord verbal pour relier en moins d'une demi-heure - via un tunnel - Washington à New York en passant par Philadelphie et Baltimore. Mais les maires d'aucune des villes concernées n'étaient au courant et Elon Musk a dû rétropédaler en concédant qu'il y avait encore beaucoup de travail à réaliser. Les sarcasmes ont naturellement fusé.
...

Un de ses derniers projets, l'Hyperloop, un véhicule propulsé dans un tube sous vide permettant de voyager à plus de 1.000 km/h, alimenté par l'énergie solaire, vient de faire l'actualité. Elon Musk s'est enthousiasmé voici quelques jours d'avoir reçu un accord verbal pour relier en moins d'une demi-heure - via un tunnel - Washington à New York en passant par Philadelphie et Baltimore. Mais les maires d'aucune des villes concernées n'étaient au courant et Elon Musk a dû rétropédaler en concédant qu'il y avait encore beaucoup de travail à réaliser. Les sarcasmes ont naturellement fusé. Pourtant, on aurait tort de ne pas prendre Elon Musk au sérieux. Car son génie réside dans quelques grands principes qui font que cet homme est sans doute celui qui est le plus à même, aujourd'hui, de changer à la fois la face du monde et celle de l'entrepreneuriat. D'abord, l'homme n'a jamais regardé l'argent comme une motivation ultime, lui qui a tenté l'expérience pendant plusieurs mois de vivre avec un dollar par jour. Certes, il ne s'en est pas contenté et brasse aujourd'hui une fortune estimée à 17 milliards de dollars. Cependant, son but n'a jamais été d'amasser un patrimoine afin de bâtir une dynastie. Son objectif est " simplement " de changer le monde en le conduisant vers un mode de consommation d'énergie durable, en bâtissant les bases de la colonisation d'autres planètes qui donneraient à l'humanité les ressources qui vont lui manquer dans quelques générations et travaillant à l'interaction entre cerveau humain et intelligence artificielle. Neuralink, start-up qu'il a fondée l'an dernier, a pour ambition de créer des puces qui pourront être insérées dans le cerveau et augmenter sa capacité.... Beaucoup y voient encore de la science-fiction et pourtant, Elon Musk a une capacité de réaliser ses rêves qui est stupéfiante. Il a déjà imprimé des trajectoires révolutionnaires à l'économie mondiale. Qui aurait dit voici 10 ans que des pays comme l'Inde où l'Allemagne banniraient d'ici 2030 les voitures roulant au pétrole ? Tout aussi intéressante que les inventions, il y a la méthode. Une méthode radicalement opposée à celle de nombreux groupes industriels qui protègent jalousement leurs découvertes et leurs brevets et se battent à coup d'investissements géants en marketing pour s'approprier des parts de marché. Les projets d'Elon Musk sont tellement extraordinaires qu'il n'a pas besoin d'investir dans la pub. Mais ses inventions sont tellement sidérantes qu'il doit d'abord créer le marché avant de le conquérir. C'est pourquoi les brevets de la voiture électrique Tesla comme ceux de l'Hyperloop sont accessibles à tous. Rendre ses brevets publics, ce n'est pas de la naïveté, c'est l'intelligence suprême. En ouvrant son livre de brevets, le patron de Tesla invite des concurrents sur son aire de jeu, une aire où il compte bien exceller. Pour bâtir ses entreprises, Elon Musk affirme qu'il a davantage besoin de talents que d'une foule d'employés (et il ajoute : " de talents dotés d'une bonne personnalité "). Une entreprise qui s'attacherait à ses anciens brevets comme un seigneur féodal dans son donjon et qui n'est pas capable d'en inventer régulièrement de nouveaux ne sera pas assez dynamique pour survivre. Un jour ou l'autre, elle subira un siège qui la fera tomber. Certes, il y a des contre-exemples (Coca-Cola en est un célèbre : le groupe investit davantage en marketing et publicité que partout ailleurs et protège jalousement sa recette). Mais dans un monde où l'innovation est de plus en plus disruptive, la leçon d'Elon Musk est qu'il vaut mieux être un explorateur qu'un petit seigneur féodal assiégé dans son château. Une leçon qu'il peut être utile de méditer sur la plage...