"Elon Musk ne récidivera pas dans l'affaire du joint"

30/11/18 à 16:36 - Mise à jour à 16:36

Source: Belga

Le patron de la Nasa, Jim Bridenstine, en a dit un peu plus sur le contexte de l'évaluation lancée par l'agence spatiale américaine sur la sûreté, la culture et la drogue au sein de deux de ses prestataires, notamment SpaceX, la société d'Elon Musk.

"Elon Musk ne récidivera pas dans l'affaire du joint"

Elon Musk tire sur un joint durant le podcast de Joe Rogan © capture d'écran YouTube

La Nasa a confirmé le 20 novembre ces enquêtes sur SpaceX et Boeing, les deux companies qui doivent envoyer en 2019 des astronautes américains dans l'espace, ce qui marquera le retour des vols habités depuis les Etats-Unis.

L'agence avait refusé de confirmer que les investigations avaient été déclenchées par le joint brièvement fumé par Elon Musk pendant une interview filmée pour un podcast en septembre. Jim Bridenstine a dit à des reporters jeudi que cet épisode "n'avait pas été avisé". Il a précisé avoir lui-même donné l'ordre de lancer les enquêtes, qui doivent examiner la culture d'entreprise, la sûreté, et le respect d'un environnement professionnel sans drogues. Il s'en est entretenu plusieurs fois avec Elon Musk.

"Il comprend que ce n'était pas un comportement acceptable, et vous ne le reverrez pas faire cela", a-t-il assuré, cité par The Atlantic. "Nous nous apprêtons à envoyer des astronautes américains, à bord de fusées américaines, depuis le sol américain, pour la première fois depuis 2011", a aussi dit Jim Bridenstine à l'AFP.

"Nous voulons avoir une évaluation culturelle et de sécurité de chacun de nos fournisseurs". "Quand des accidents se sont produits dans le passé, il y a toujours eu une évaluation de la sécurité après, ce qui a toujours inclus le leadership, la culture d'entreprise et la sûreté. Nous ne voulions pas attendre un accident pour le faire", a-t-il ajouté, assurant que "c'est une chose que nous voulions faire de toutes façons".

SpaceX est un prestataire de longue date de la Nasa, ravitaillant régulièrement la Station spatiale internationale en vivres et matériel depuis 2012. Pour l'an prochain, elle prépare le premier vol de sa capsule Dragon habitée, avec deux astronautes, qui sera lancée par sa fusée Falcon 9. Un test à vide doit avoir lieu le 7 janvier 2019 depuis Cap Canaveral.

Nos partenaires