Quelque 88,6% des actions ont été souscrites lors de l'offre publique, parmi les actionnaires existants. Les 11,36% restants ont ensuite été entièrement réalisés par le biais d'un placement privé auprès d'investisseurs institutionnels. Dans ce placement, la demande a été 6,3 fois plus élevée que l'offre, a ajouté le porte-parole d'Elia. Les actionnaires qui n'ont pas exercé leur droit de souscription préférentielle ont toujours droit à 0,24 euro net par coupon. "Nous remercions les actionnaires existants pour leur confiance continue et souhaitons la bienvenue à nos nouveaux investisseurs", souligne Chris Peeters, CEO d'Elia Group, dans un communiqué. "Leur soutien permettra à Elia Group de financer et de réaliser d'importants projets d'investissement qui feront avancer la transition énergétique sur nos marchés domestiques, à savoir la Belgique et l'Allemagne. En effet, l'électrification accrue des secteurs de la mobilité et du chauffage ainsi que la décarbonisation à grande échelle du secteur industriel nécessiteront l'intégration d'importantes quantités d'énergie renouvelable dans notre système." (Belga)

Quelque 88,6% des actions ont été souscrites lors de l'offre publique, parmi les actionnaires existants. Les 11,36% restants ont ensuite été entièrement réalisés par le biais d'un placement privé auprès d'investisseurs institutionnels. Dans ce placement, la demande a été 6,3 fois plus élevée que l'offre, a ajouté le porte-parole d'Elia. Les actionnaires qui n'ont pas exercé leur droit de souscription préférentielle ont toujours droit à 0,24 euro net par coupon. "Nous remercions les actionnaires existants pour leur confiance continue et souhaitons la bienvenue à nos nouveaux investisseurs", souligne Chris Peeters, CEO d'Elia Group, dans un communiqué. "Leur soutien permettra à Elia Group de financer et de réaliser d'importants projets d'investissement qui feront avancer la transition énergétique sur nos marchés domestiques, à savoir la Belgique et l'Allemagne. En effet, l'électrification accrue des secteurs de la mobilité et du chauffage ainsi que la décarbonisation à grande échelle du secteur industriel nécessiteront l'intégration d'importantes quantités d'énergie renouvelable dans notre système." (Belga)