Elia gère le réseau à haute tension (GRT) du pays (de 30.000 à 380.000 volts), un réseau régulé et monopolistique à ne pas confondre avec les gestionnaires de réseaux de distribution, moyenne et basse tension, comme Ores ou Sibelga, qui relient les clients résidentiels. En 2018, Elia annonçait un chiffre d'affaires de 1,93 milliard d'euros, un Ebitda de 750,1 millions, ...

Elia gère le réseau à haute tension (GRT) du pays (de 30.000 à 380.000 volts), un réseau régulé et monopolistique à ne pas confondre avec les gestionnaires de réseaux de distribution, moyenne et basse tension, comme Ores ou Sibelga, qui relient les clients résidentiels. En 2018, Elia annonçait un chiffre d'affaires de 1,93 milliard d'euros, un Ebitda de 750,1 millions, un bénéfice net de 307,1 millions et un dividende de 1,66 euro par action. Les nouvelles actions sont réservées aux actionnaires actuels qui ont reçu le 5 juin des droits de préférence pour acquérir les nouveaux titres. Cela concerne surtout des véhicules contrôlés par les communes du pays, comme Publi-T, Publipart ou Interfin, qui possèdent respectivement 44,88%, 2,5% et 4,26% des parts. Katoen Natie et Belfius possèdent 6,93% et 1,86% du capital. Le solde, de 39,57%, est flottant. L'augmentation de capital sera affectée à hauteur de 110 millions d'euros à Nemo Link. Elle fait l'objet d'une joint-venture avec son alter ego britannique, National Grid. La somme récoltée permettra de modifier le mode de financement de l'opération, d'abord entièrement financé par emprunt, et le solde " sera affecté au financement des activités régulées en Belgique ", indique le prospectus. Elia cherche à étendre son emprise. Il détient déjà 80% des parts d'un réseau de transport d'électricité régulé allemand, 50Hertz Transmission, qui représente maintenant la majorité de ses ventes consolidées (58%). Il couvre les lands correspondant à l'ex- Allemagne de l'Est, ce qui permet au CEO de l'entreprise, Chris Peeters, d'avancer qu'Elia figure maintenant dans le top 5 du petit monde des gestionnaires européens de réseaux de transport en termes d'actifs totaux.