La sortie imminente de la Grande-Bretagne de l'Union européenne oblige en effet de nombreuses chaînes de télévision de l'île à déménager une partie de leurs activités vers le Vieux Continent si elles veulent y préserver leurs droits de diffusion après le Brexit. Elles doivent installer un siège social avec du personnel dans l'un des 27 Etats membres pour y poursuivre leur business et c'est ce que vient de faire précisément le groupe Eleven Sports.

Déjà établi à Anvers depuis 2016 pour ses activités propres au marché belge, ce réseau international de chaînes sportives (17 millions d'abonnés dans le monde) a récemment transféré son siège européen de Londres vers Bruxelles. Eleven Sports a obtenu sa licence de diffusion auprès de l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) - le régulateur du secteur- et va donc développer de nouvelles activités en Belgique.

" Notre ambition face aux conséquences du Brexit est de présenter Bruxelles comme une capitale européenne complémentaire à Londres, se félicite Cécile Jodogne, une capitale crédible pour les entreprises basées au Royaume-Uni qui visent le marché européen pour développer ou pour continuer à développer leurs activités. " Clin d'oeil à peine voilé à d'autres métropoles comme Paris ou Amsterdam qui sont également candidates pour accueillir le siège européen d'autres chaînes britanniques.

Avec plus de 30.000 heures de compétitions diffusées en direct chaque année, Eleven Sports est un gros acteur du paysage médiatique qui convoite aussi les droits de retransmission du football belge.

17 millions

Le nombre d'abonnés d'Eleven Sports dans le monde.