Electrawinds devra rembourser 40 millions d'euros aux banques (BNP Paribas Fortis, KBC, Belfius et ING) qui détiennent la dette de l'entreprise ce vendredi, à moins qu'un nouveau délai lui soit accordée pour la troisième fois depuis cet été, écrivent De Tijd et L'Echo jeudi.

Les banques ont averti le management d'Electrawinds mercredi que la date butoir était fixée à vendredi. L'entreprise ne dispose toutefois pas des fonds pour rembourser ses dettes et on ignore encore si les banques seront prêtes à faire un nouveau geste.

Ces derniers jours, presqu'aucune avancée n'a été enregistrée dans ce dossier et dans les tentatives de trouver une solution.

Electrawinds devra rembourser 40 millions d'euros aux banques (BNP Paribas Fortis, KBC, Belfius et ING) qui détiennent la dette de l'entreprise ce vendredi, à moins qu'un nouveau délai lui soit accordée pour la troisième fois depuis cet été, écrivent De Tijd et L'Echo jeudi. Les banques ont averti le management d'Electrawinds mercredi que la date butoir était fixée à vendredi. L'entreprise ne dispose toutefois pas des fonds pour rembourser ses dettes et on ignore encore si les banques seront prêtes à faire un nouveau geste. Ces derniers jours, presqu'aucune avancée n'a été enregistrée dans ce dossier et dans les tentatives de trouver une solution.