L'économie par rapport aux tarifs standards de fournisseurs par défaut se situerait entre 15 et 20%, soit des montants jusqu'à 150 euros pour l'électricité seule, et jusqu'à 500 euros pour la combinaison gaz et électricité, selon l'association de consommateurs qui a retenu trois sociétés pour délivrer les contrats: Eneco, Lampiris et Octa +.

Electrabel avait également participé à l'appel d'offres de Test-Achats mais n'avait pas été retenu, rapporte le magazine. En raison de la concurrence renforcée dans le secteur de l'énergie (arrivée de nouveaux opérateurs, multiplication des groupements d'achats, ...), l'opérateur historique a accusé le départ de 200.000 clients en électricité et 145.000 en gaz durant les trois premiers trimestres de cette année.

Le recul se marque en Wallonie (où Electrabel garde tout de même plus de 60% des clients résidentiels) et davantage encore en Flandre, où l'opérateur pourrait passer en 2013 sous la barre des 50% de parts de marché.

Environ 25.000 personnes ont déjà marqué leur accord pour changer de fournisseur mais, au final, au moins 30 à 40% des personnes inscrites devraient abandonner leur livreur d'origine, estime Test-Achats.

Test-Achats étudie actuellement la possibilité de lancer un groupement d'achat dans le secteur des télécommunications.

Trends.be, avec Belga

L'économie par rapport aux tarifs standards de fournisseurs par défaut se situerait entre 15 et 20%, soit des montants jusqu'à 150 euros pour l'électricité seule, et jusqu'à 500 euros pour la combinaison gaz et électricité, selon l'association de consommateurs qui a retenu trois sociétés pour délivrer les contrats: Eneco, Lampiris et Octa +. Electrabel avait également participé à l'appel d'offres de Test-Achats mais n'avait pas été retenu, rapporte le magazine. En raison de la concurrence renforcée dans le secteur de l'énergie (arrivée de nouveaux opérateurs, multiplication des groupements d'achats, ...), l'opérateur historique a accusé le départ de 200.000 clients en électricité et 145.000 en gaz durant les trois premiers trimestres de cette année. Le recul se marque en Wallonie (où Electrabel garde tout de même plus de 60% des clients résidentiels) et davantage encore en Flandre, où l'opérateur pourrait passer en 2013 sous la barre des 50% de parts de marché. Environ 25.000 personnes ont déjà marqué leur accord pour changer de fournisseur mais, au final, au moins 30 à 40% des personnes inscrites devraient abandonner leur livreur d'origine, estime Test-Achats. Test-Achats étudie actuellement la possibilité de lancer un groupement d'achat dans le secteur des télécommunications. Trends.be, avec Belga