"EDF Luminus se réjouit de l'accord intervenu ce 26 octobre entre Publilec, Socofe, Ethias et Nethys et le groupe EDF, réitérant leur volonté commune de continuer à accompagner le développement de l'entreprise sur le long terme", indique le communiqué.

Cet accord, qui prolonge la convention d'actionnaires jusqu'en 2025, prévoit le maintien des 4 actionnaires belges: Publilec (26,4%), Socofe (4,7%), Ethias (0,2%) et Nethys (0,1%) qui, "au titre de la convention d'actionnaires, bénéficient d'un mécanisme de liquidité leur permettant de sortir du capital d'EDF Luminus à partir de la fin 2018". Quant à la participation d'EDF, elle passe à 68,63%, au lieu de 62,3%, précise le texte.

"En conséquence, le conseil d'administration d'EDF Luminus a décidé de mettre fin au projet d'IPO d'EDF Luminus, initié en mai dernier et qui avait reçu à ce jour un accueil favorable des investisseurs", ajoute-t-il.

Le 14 octobre dernier, le numéro 2 du secteur énergétique en Belgique avait pourtant confirmé son entrée en bourse, soulignant alors que l'objectif était de boucler cette IPO avant la fin de l'année.

"EDF Luminus se réjouit de l'accord intervenu ce 26 octobre entre Publilec, Socofe, Ethias et Nethys et le groupe EDF, réitérant leur volonté commune de continuer à accompagner le développement de l'entreprise sur le long terme", indique le communiqué.Cet accord, qui prolonge la convention d'actionnaires jusqu'en 2025, prévoit le maintien des 4 actionnaires belges: Publilec (26,4%), Socofe (4,7%), Ethias (0,2%) et Nethys (0,1%) qui, "au titre de la convention d'actionnaires, bénéficient d'un mécanisme de liquidité leur permettant de sortir du capital d'EDF Luminus à partir de la fin 2018". Quant à la participation d'EDF, elle passe à 68,63%, au lieu de 62,3%, précise le texte."En conséquence, le conseil d'administration d'EDF Luminus a décidé de mettre fin au projet d'IPO d'EDF Luminus, initié en mai dernier et qui avait reçu à ce jour un accueil favorable des investisseurs", ajoute-t-il.Le 14 octobre dernier, le numéro 2 du secteur énergétique en Belgique avait pourtant confirmé son entrée en bourse, soulignant alors que l'objectif était de boucler cette IPO avant la fin de l'année.