Jan Toye détenait l'an dernier 85% des parts, et a désormais racheté celles d'Eddy Merckx (6%) et de l'ex-CEO Kurt Moens. Eddy Merckx, qui avait fondé Eddy Merckx Cycles en 1980, ne disparaîtra pas totalement du paysage. "Il reste comme ambassadeur de la marque et impliqué très étroitement à la recherche et développement pour les vélos", explique Bart Van Muylder, le CEO de Diepensteyn, la holding familiale de Toye.

Eddy Merckx Cycles a enregistré durant l'année comptable 2012-2013 (jusque fin juin) un chiffre d'affaires de 6,2 millions d'euros, mais une perte de 2,4 millions d'euros.

Jan Toye détenait l'an dernier 85% des parts, et a désormais racheté celles d'Eddy Merckx (6%) et de l'ex-CEO Kurt Moens. Eddy Merckx, qui avait fondé Eddy Merckx Cycles en 1980, ne disparaîtra pas totalement du paysage. "Il reste comme ambassadeur de la marque et impliqué très étroitement à la recherche et développement pour les vélos", explique Bart Van Muylder, le CEO de Diepensteyn, la holding familiale de Toye. Eddy Merckx Cycles a enregistré durant l'année comptable 2012-2013 (jusque fin juin) un chiffre d'affaires de 6,2 millions d'euros, mais une perte de 2,4 millions d'euros.