Les deux avocats sont répertoriés dans un fichier Excel des archives du prince de Croÿ, comme "apporteurs" de clients belges désireux de constituer une société offshore à Ras Al-Kaimah (RAK), le plus méconnu des Émirats Arabes Unis, mais pas le moins attractif en matière d'offre de services offshore, avance Paris Match. C'est dans cet Emirat qu'est basé le groupe Helin, dont le fondateur est le prince de Croÿ. Les Dubaï Papers inventorient dix compagnies installées à RAK, créées en 2011, et toutes rattachées à Thierry Afschrift. Plusieurs documents font apparaître que pour la mise à disposition de ces dix offshores, le groupe Helin facture ses honoraires directement à la société de Thierry Afschrift à son adresse du Luxembourg. Ce dernier précise dans l'hebdomadaire que ces dix offshores ont été créées pour le compte de clients non belges et dans le but de réaliser des opérations commerciales qui n'ont finalement pas eu lieu. "Un autre mémo attribué à Henri de Croÿ et daté de mai/juin 2014 implique à nouveau l''Association Afschrift' dans la création d'une société RAK devant servir à occulter un magot de 2,7 millions d'euros, hérité par l'ex-maîtresse du vice-président défunt d'un grand groupe industriel franco-belge", pointe le magazine. Le nom d'Arnaud Jansen revient également dans les documents qui ont fuité. (Belga)