"Ces taxes américaines enfreignent gravement le consensus auquel étaient parvenus les chefs d'Etat de nos deux pays à Osaka" (Japon) fin juin pendant le sommet du G20, marqué par l'annonce d'une trêve dans la guerre commerciale bilatérale, a indiqué le ministère chinois du Commerce. "La Chine est très mécontente et résolument opposée à cela. Conformément aux règles de l'OMC, elle protégera fermement ses droits et intérêts légitimes", a-t-il souligné dans un communiqué publié sur son site internet. Le ministère a précisé que la plainte a été déposée dans le cadre de l'organe de règlement des différends de l'OM, l'ORD. La Chine et les Etats-Unis sont engagés depuis plus d'un an dans un bras de fer commercial qui s'est traduit par l'imposition réciproque de droits de douane punitifs sur plus de 360 milliards de dollars d'échanges annuels. Au sommet du G20 d'Osaka fin juin, les présidents américain Donald Trump et chinois Xi Jinping étaient convenus de relancer les négociations commerciales. Mais la trêve a fait long feu. Le 1er août, Donald Trump annonce des droits de douane supplémentaires de 10% sur les 300 milliards de dollars d'importations chinoises jusque-là épargnées, à compter du 1er septembre. Le 23 août, Pékin annonce des représailles tarifaires portant sur 75 milliards de dollars de produits américains et sur les voitures. En réaction, l'administration américaine décide de porter à 15% les droits de douane supplémentaires annoncés le 1er août. (Belga)