Traditionnellement, les dirigeants politiques et commerciaux se réunissent chaque année en Suisse. Le sommet se tiendra pour la 50e fois, du 21 au 24 janvier. L'an dernier, le président américain ne s'y était pas rendu en raison du "shutdown" qui paralysait alors le gouvernement fédéral américain. En 2018, il avait par contre plaidé pour davantage d'investissements aux États-Unis auprès des hommes d'affaires réunis en Suisse et y avait expliqué ses plans fiscaux. Lorsque Donald Trump avait mis en exergue sa politique d''America First', les dirigeants européens avaient eux pointé l'importance du commerce mondial. Ce qui pouvait être considéré comme une critique de l'attitude américaine. Pour le Premier ministre britannique Boris Johnson, une visite à la station de sports d'hiver de luxe ne correspond pas à la promesse faite à son électorat. Il a d'ailleurs qualifié son nouveau gouvernement "de gouvernement du peuple". (Belga)

Traditionnellement, les dirigeants politiques et commerciaux se réunissent chaque année en Suisse. Le sommet se tiendra pour la 50e fois, du 21 au 24 janvier. L'an dernier, le président américain ne s'y était pas rendu en raison du "shutdown" qui paralysait alors le gouvernement fédéral américain. En 2018, il avait par contre plaidé pour davantage d'investissements aux États-Unis auprès des hommes d'affaires réunis en Suisse et y avait expliqué ses plans fiscaux. Lorsque Donald Trump avait mis en exergue sa politique d''America First', les dirigeants européens avaient eux pointé l'importance du commerce mondial. Ce qui pouvait être considéré comme une critique de l'attitude américaine. Pour le Premier ministre britannique Boris Johnson, une visite à la station de sports d'hiver de luxe ne correspond pas à la promesse faite à son électorat. Il a d'ailleurs qualifié son nouveau gouvernement "de gouvernement du peuple". (Belga)