"Cette récompense salue les performances d'un manager qui a réussi à amorcer un nouveau virage positif au sein de son entreprise. Deux ans après avoir pris la tête de Proximus, Dominique Leroy est en avance sur son plan stratégique. En 2015, l'opérateur télécom a retrouvé la croissance de son chiffre d'affaires, avec un an d'avance sur ses objectifs initiaux", indique le magazine Trends. Dominique Leroy a changé le visage de l'opérateur en misant sur la marque Proximus en remplacement de Belgacom. "Un rebranding qui contribue à la nouvelle image que la CEO veut insuffler dans et en-dehors de son entreprise." Le titre de manager néerlandophone de l'année a quant à lui été attribué à Chris Van Doorslaer, CEO de Cartamundi, spécialiste des cartes à jouer et jeux de société basée à Turnhout. (Belga)

"Cette récompense salue les performances d'un manager qui a réussi à amorcer un nouveau virage positif au sein de son entreprise. Deux ans après avoir pris la tête de Proximus, Dominique Leroy est en avance sur son plan stratégique. En 2015, l'opérateur télécom a retrouvé la croissance de son chiffre d'affaires, avec un an d'avance sur ses objectifs initiaux", indique le magazine Trends. Dominique Leroy a changé le visage de l'opérateur en misant sur la marque Proximus en remplacement de Belgacom. "Un rebranding qui contribue à la nouvelle image que la CEO veut insuffler dans et en-dehors de son entreprise." Le titre de manager néerlandophone de l'année a quant à lui été attribué à Chris Van Doorslaer, CEO de Cartamundi, spécialiste des cartes à jouer et jeux de société basée à Turnhout. (Belga)