Le nombre de travailleurs (salariés et indépendants) a augmenté durant ces neuf années, passant de 4,16 à 4,54 millions. Le nombre d'emplois a augmenté pour chacune des années, sauf en 2009. Durant cette année de crise, on note un léger recul, mais l'année suivante on a enregistré une hausse des emplois plus importante qu'auparavant, indique le quotidien.

On a dénombré durant cette période plus de 108.000 emplois supplémentaires dans le secteurs des soins et services. Le secteur de la comptabilité, de la consultance, des services de sécurité et de
recherche et de l'enseignement ont également vu leurs postes augmenter. Les pertes d'emplois ont été enregistrées dans les secteurs du textile, de la construction automobile, du transport, de l'agriculture, de la poste et des services financiers notamment.

Cette hausse du nombre d'emplois n'a pas fait baisser énormément le
taux de chômage car durant la même période la population a également fortement augmenté. Cette hausse varie cependant selon les Régions: + 119.019 emplois en Wallonie contre 230.895 en Flandre. Vu qu'il y a moins d'habitants en Région wallonne, la croissance y est dès lors plus importante qu'en Flandre: +10,8 pc contre 9,6 pc. A Bruxelles le nombre de travailleurs a augmenté de 35.530 unités, soit une hausse de 5,4 pc.

Le nombre de travailleurs (salariés et indépendants) a augmenté durant ces neuf années, passant de 4,16 à 4,54 millions. Le nombre d'emplois a augmenté pour chacune des années, sauf en 2009. Durant cette année de crise, on note un léger recul, mais l'année suivante on a enregistré une hausse des emplois plus importante qu'auparavant, indique le quotidien. On a dénombré durant cette période plus de 108.000 emplois supplémentaires dans le secteurs des soins et services. Le secteur de la comptabilité, de la consultance, des services de sécurité et de recherche et de l'enseignement ont également vu leurs postes augmenter. Les pertes d'emplois ont été enregistrées dans les secteurs du textile, de la construction automobile, du transport, de l'agriculture, de la poste et des services financiers notamment. Cette hausse du nombre d'emplois n'a pas fait baisser énormément le taux de chômage car durant la même période la population a également fortement augmenté. Cette hausse varie cependant selon les Régions: + 119.019 emplois en Wallonie contre 230.895 en Flandre. Vu qu'il y a moins d'habitants en Région wallonne, la croissance y est dès lors plus importante qu'en Flandre: +10,8 pc contre 9,6 pc. A Bruxelles le nombre de travailleurs a augmenté de 35.530 unités, soit une hausse de 5,4 pc.