Le géant du divertissement a mis la priorité sur les exclusivités, les productions originales et les ventes groupées pour bâtir ses offres "directes aux consommateurs" qui comptent Disney+, ESPN, Hulu et Star, ont déclaré les dirigeants du groupe lors d'une conférence avec les investisseurs. "Nous savions que ce service unique en son genre avec du contenu que seul Disney peut créer résonnerait avec les consommateurs et se démarquerait sur le marché", a déclaré Bob Chapek. "Ce succès a renforcé notre confiance dans notre poursuite d'un modèle commercial orienté directement vers le consommateur", a-t-il ajouté. Disney+ est en concurrence avec les titans de la télévision en streaming comme Netflix et Amazon Prime sur le marché très fourni du divertissement en ligne. Disney+ a dépassé les "attentes les plus folles" du géant du divertissement avec 86,8 millions d'abonnés au 2 décembre, selon M. Chapek. Au terme d'une récente réorganisation du groupe, Disney a séparé la distribution de la création de contenu dans le cadre d'un plan visant à être plus agile dans la façon dont il crée et diffuse des émissions aux téléspectateurs, selon les dirigeants. Disney, qui a vécu une année "très difficile" selon les mots de son dirigeant, a supprimé des milliers d'emplois avec la fermeture ou l'exploitation très limitée de ses parcs d'attraction à cause de la pandémie. (Belga)

Le géant du divertissement a mis la priorité sur les exclusivités, les productions originales et les ventes groupées pour bâtir ses offres "directes aux consommateurs" qui comptent Disney+, ESPN, Hulu et Star, ont déclaré les dirigeants du groupe lors d'une conférence avec les investisseurs. "Nous savions que ce service unique en son genre avec du contenu que seul Disney peut créer résonnerait avec les consommateurs et se démarquerait sur le marché", a déclaré Bob Chapek. "Ce succès a renforcé notre confiance dans notre poursuite d'un modèle commercial orienté directement vers le consommateur", a-t-il ajouté. Disney+ est en concurrence avec les titans de la télévision en streaming comme Netflix et Amazon Prime sur le marché très fourni du divertissement en ligne. Disney+ a dépassé les "attentes les plus folles" du géant du divertissement avec 86,8 millions d'abonnés au 2 décembre, selon M. Chapek. Au terme d'une récente réorganisation du groupe, Disney a séparé la distribution de la création de contenu dans le cadre d'un plan visant à être plus agile dans la façon dont il crée et diffuse des émissions aux téléspectateurs, selon les dirigeants. Disney, qui a vécu une année "très difficile" selon les mots de son dirigeant, a supprimé des milliers d'emplois avec la fermeture ou l'exploitation très limitée de ses parcs d'attraction à cause de la pandémie. (Belga)