La levée de fonds ferait partie d'un financement qui devrait être officiellement annoncé la semaine prochaine.

Deliveroo, qui est actif par le biais de son application dans les grandes villes belges, a enregistré une croissance solide. L'entreprise fondée en 2013 affiche à sa carte des dizaines de milliers de restaurants au niveau international et le chiffre d'affaires de l'an dernier avait fait un bond de 600%. La perte pour 2016 s'établissait, elle, à 145 millions d'euros.

Il semblerait que ses concurrents, UberEATS et le Néerlandais Takeaway, travaillent de leur côté à une entrée en bourse. La nouvelle levée de fonds serait une manière de contrebalancer cette opération.

La levée de fonds ferait partie d'un financement qui devrait être officiellement annoncé la semaine prochaine.Deliveroo, qui est actif par le biais de son application dans les grandes villes belges, a enregistré une croissance solide. L'entreprise fondée en 2013 affiche à sa carte des dizaines de milliers de restaurants au niveau international et le chiffre d'affaires de l'an dernier avait fait un bond de 600%. La perte pour 2016 s'établissait, elle, à 145 millions d'euros. Il semblerait que ses concurrents, UberEATS et le Néerlandais Takeaway, travaillent de leur côté à une entrée en bourse. La nouvelle levée de fonds serait une manière de contrebalancer cette opération.