"La direction est revenue vers nous en fin d'après-midi, en assurant qu'elle voulait bien continuer à discuter, mais qu'elle avait besoin de temps. Elle nous a demandé de suspendre nos éventuelles actions tout en réaffirmant sa volonté de faire passer tous les coursiers sous statut indépendant à la fin du mois", a expliqué Martin Willems, permanent CNE. En d'autres mots, la direction a rejeté la principale revendication des coursiers. Ces derniers veulent en effet continuer à avoir le choix d'être représenté par la Smart, une coopérative qui leur permet de bénéficier pour leurs heures effectuées d'une protection sociale et d'une assurance en cas d'accident, ou de travailler sous statut d'indépendant. "Ce statut Smart n'est pas l'idéal mais il donne au moins accès aux prestations sociales. Or, en octobre, la direction de Deliveroo a fait savoir qu'elle ne voulait plus travailler qu'avec des indépendants tout en admettant les limites de ce système et a dénoncé son contrat avec la Smart", a poursuivi le représentant du syndicat chrétien. "La société s'est ensuite dite prête à travailler à une amélioration du statut d'indépendant sans jamais revenir sur sa décision initiale", visant une rémunération à la course, a-t-il ajouté. Une assemblée des coursiers est prévue ce lundi en début de soirée. Une action de grève pourrait y être décidée. (Belga)

"La direction est revenue vers nous en fin d'après-midi, en assurant qu'elle voulait bien continuer à discuter, mais qu'elle avait besoin de temps. Elle nous a demandé de suspendre nos éventuelles actions tout en réaffirmant sa volonté de faire passer tous les coursiers sous statut indépendant à la fin du mois", a expliqué Martin Willems, permanent CNE. En d'autres mots, la direction a rejeté la principale revendication des coursiers. Ces derniers veulent en effet continuer à avoir le choix d'être représenté par la Smart, une coopérative qui leur permet de bénéficier pour leurs heures effectuées d'une protection sociale et d'une assurance en cas d'accident, ou de travailler sous statut d'indépendant. "Ce statut Smart n'est pas l'idéal mais il donne au moins accès aux prestations sociales. Or, en octobre, la direction de Deliveroo a fait savoir qu'elle ne voulait plus travailler qu'avec des indépendants tout en admettant les limites de ce système et a dénoncé son contrat avec la Smart", a poursuivi le représentant du syndicat chrétien. "La société s'est ensuite dite prête à travailler à une amélioration du statut d'indépendant sans jamais revenir sur sa décision initiale", visant une rémunération à la course, a-t-il ajouté. Une assemblée des coursiers est prévue ce lundi en début de soirée. Une action de grève pourrait y être décidée. (Belga)