Deliveroo a envoyé cette semaine une citation à comparaître devant le tribunal du travail de Bruxelles à deux de ses coursiers. L'entreprise conteste un avis de la CRT rendu en mars dernier. L'organe avait été sollicité par les deux coursiers pour demander si le travail pour Deliveroo relevait du salariat ou d'une activité indépendante. Le CRT avait conclu qu'il s'agissait de salariat, écrit Sudpresse.

Le syndicat chrétien avait alors contacté la direction de Deliveroo pour reprendre des négociations. Il était sans réponse jusqu'à l'annonce d'une procédure judiciaire. Deliveroo demande également à ce que l'Etat belge paie les frais de procédure, d'un montant de 1.440 euros.