La perte des agréments, décidée par le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme et l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), fait suite à une perquisition menée par un juge d'instruction, la semaine dernière, sur le site de VEVIBA, dans un abattoir, un atelier de découpe et un surgélateur industriel. Les infractions constatées à cette occasion concernent la falsification de renseignements sur la date de congélation de la viande et une non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés. "Nous attendons désormais des conseils plus spécifiques de l'AFSCA", a ajouté le porte-parole de Delhaize. (Belga)

La perte des agréments, décidée par le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme et l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), fait suite à une perquisition menée par un juge d'instruction, la semaine dernière, sur le site de VEVIBA, dans un abattoir, un atelier de découpe et un surgélateur industriel. Les infractions constatées à cette occasion concernent la falsification de renseignements sur la date de congélation de la viande et une non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés. "Nous attendons désormais des conseils plus spécifiques de l'AFSCA", a ajouté le porte-parole de Delhaize. (Belga)