Aussi bien Comeos, la fédération du commerce et des services, que le SNI, le Syndicat neutre pour indépendant, constatent auprès de leurs membres que les ventes du printemps ont baissé par rapport à la même période l'an dernier. Les ventes en ligne ont tendance à augmenter, mais visiblement pas suffisamment que pour compenser la chute au niveau des magasins "physiques". La saison avait pourtant bien débuté, avant de connaitre un ralentissement à partir de la fin avril. Comeos parle, pour la période de janvier à mai, d'une baisse de 3,8% des ventes par rapport à la même période en 2018. "85% des magasins de chaussures ou de vêtements parmi nos membres ont constaté une baisse de leur chiffre d'affaires ou un statu quo par rapport au printemps de l'année dernière", explique, quant à elle, Christine Mattheeuws, président du Syndicat neutre pour indépendants. Fin juin, les petits commerçants membres de cette organisation ont en moyenne fait état d'une perte de 2% de chiffre d'affaires sur ce printemps 2019 par rapport à la même saison en 2018. Ces chiffres comprennent les ventes physiques et en ligne. "Or, l'année d'avant (2018) n'était déjà pas très bonne, avec déjà -3% par rapport au printemps précédent (2017)", ajoute Christine Mattheeuws. Cela veut également dire que les commerçants se sont lancé hier dans les ristournes avec un stock assez important. Il y aura donc du choix pour le consommateur. (Belga)

Aussi bien Comeos, la fédération du commerce et des services, que le SNI, le Syndicat neutre pour indépendant, constatent auprès de leurs membres que les ventes du printemps ont baissé par rapport à la même période l'an dernier. Les ventes en ligne ont tendance à augmenter, mais visiblement pas suffisamment que pour compenser la chute au niveau des magasins "physiques". La saison avait pourtant bien débuté, avant de connaitre un ralentissement à partir de la fin avril. Comeos parle, pour la période de janvier à mai, d'une baisse de 3,8% des ventes par rapport à la même période en 2018. "85% des magasins de chaussures ou de vêtements parmi nos membres ont constaté une baisse de leur chiffre d'affaires ou un statu quo par rapport au printemps de l'année dernière", explique, quant à elle, Christine Mattheeuws, président du Syndicat neutre pour indépendants. Fin juin, les petits commerçants membres de cette organisation ont en moyenne fait état d'une perte de 2% de chiffre d'affaires sur ce printemps 2019 par rapport à la même saison en 2018. Ces chiffres comprennent les ventes physiques et en ligne. "Or, l'année d'avant (2018) n'était déjà pas très bonne, avec déjà -3% par rapport au printemps précédent (2017)", ajoute Christine Mattheeuws. Cela veut également dire que les commerçants se sont lancé hier dans les ristournes avec un stock assez important. Il y aura donc du choix pour le consommateur. (Belga)