Les autorités ont prévu, dans leur plan d'assouplissement, deux dates butoirs en ce qui concerne le télétravail. La première, le 9 juin, prévoyait une possibilité de retour au bureau un jour par semaine. La seconde, le 1er juillet, verra la disparition du télétravail obligatoire. Celui-ci restera toutefois fortement recommandé. Les fêtes du personnel et les activités d'équipes seront, elles aussi, de nouveau autorisées. Bien que le gouvernement ait défini les grandes lignes du retour au travail, chaque entreprise est libre de planifier les modalités concrètes comme bon lui semble. "Nous avons remarqué que certaines entreprises ne planifient le retour qu'à la fin de l'été", explique Groupe S. "C'est notamment le cas dans les organisations où le travail au bureau était très exceptionnel au cours des derniers mois. Pour beaucoup d'entreprises, le régime de télétravail lié au coronavirus continuera donc à être appliqué jusqu'après les congés de leurs collaborateurs. Certains estiment que les périodes de congé à venir impliqueraient trop de difficultés pour planifier la présence des membres du personnel dans les locaux de l'entreprise ; d'autres veulent prendre le temps, au cours des prochains mois, de tout préparer minutieusement." À noter également que si le retour au travail en présentiel est à nouveau autorisé, la distanciation sociale, la désinfection des mains et autres mesures de précaution resteront, elles, impératives. (Belga)

Les autorités ont prévu, dans leur plan d'assouplissement, deux dates butoirs en ce qui concerne le télétravail. La première, le 9 juin, prévoyait une possibilité de retour au bureau un jour par semaine. La seconde, le 1er juillet, verra la disparition du télétravail obligatoire. Celui-ci restera toutefois fortement recommandé. Les fêtes du personnel et les activités d'équipes seront, elles aussi, de nouveau autorisées. Bien que le gouvernement ait défini les grandes lignes du retour au travail, chaque entreprise est libre de planifier les modalités concrètes comme bon lui semble. "Nous avons remarqué que certaines entreprises ne planifient le retour qu'à la fin de l'été", explique Groupe S. "C'est notamment le cas dans les organisations où le travail au bureau était très exceptionnel au cours des derniers mois. Pour beaucoup d'entreprises, le régime de télétravail lié au coronavirus continuera donc à être appliqué jusqu'après les congés de leurs collaborateurs. Certains estiment que les périodes de congé à venir impliqueraient trop de difficultés pour planifier la présence des membres du personnel dans les locaux de l'entreprise ; d'autres veulent prendre le temps, au cours des prochains mois, de tout préparer minutieusement." À noter également que si le retour au travail en présentiel est à nouveau autorisé, la distanciation sociale, la désinfection des mains et autres mesures de précaution resteront, elles, impératives. (Belga)