La capacité de la centrale doit passer de 1.080 à 1.160 mégawatts en rehaussant les murs du barrage du second réservoir et en modernisant les pales des turbines. Une fois remplie, la centrale peut produire pendant quelques heures autant d'électricité qu'une centrale nucléaire. Les travaux devraient se terminer en 2024.

Pour l'augmentation des capacités de Coo, Engie bénéficiera durant cinq années d'une diminution des tarifs du réseau, qui correspondent à la contribution payée par les acteurs du secteur de l'énergie pour utiliser le réseau électrique à haute tension en Belgique.

Cette réduction obtenue pour Coo compense donc la totalité du montant de l'investissement. Elle résulte d'une mesure que la Creg, régulateur fédéral de l'énergie, a mise en oeuvre en mars de l'an dernier.

Engie Electrabel est le premier opérateur à utiliser cet incitant à grande échelle. En accordant une réduction substantielle des tarifs du réseau, la Creg veut ainsi inciter les opérateurs à investir dans de grands systèmes de stockage par batteries et des centrales de pompage comme à Coo.