Crelan ne procédera pas à un licenciement collectif et la procédure Renault n'a donc pas été lancée. Par ailleurs, 250 personnes seraient embauchées dans le réseau indépendant. Le dossier le plus lourd de ces dernières semaines concerne le groupe bancaire néerlandais ING. La direction a annoncé début octobre la suppression de 3.500 emplois en Belgique d'ici 2021. Si l'on soustrait les 350 départs naturels, les suppressions de postes sont ramenées à 3.150 ETP. Le réseau d'agences sera réduit de moitié, à 650. Mi-septembre, l'assureur P&V avait déjà annoncé 300 suppressions d'emplois d'ici 2020. Début septembre, c'est AXA Belgique qui annonçait son intention de supprimer 650 postes en deux ans. L'emploi dans le secteur financier en Belgique subit une inexorable fonte depuis 15 ans. En 2001, le secteur employait 83.300 personnes (hors assurances et fonds de pension), selon des chiffres de Febelfin, la fédération du secteur. En 2014, ce nombre s'élevait à 65.000. (Belga)