"Près de 11 millions de personnes sont toujours sans emploi à cause de la pandémie, et une bonne partie de ces gens travaillaient dans des secteurs qui sont à la peine. Ces personnes ont besoin d'un soutien supplémentaire", a souligné Jerome Powell, interrogé sur les discussions entre démocrates et républicains au Congrès américain depuis un mois et demi. Le marché de l'emploi aux Etats-Unis s'est nettement amélioré après s'être effondré au printemps mais il y a encore "un long chemin" avant de retrouver le plein emploi, a-t-il encore estimé. La Fed a révisé en baisse son estimation de taux de chômage pour cette année, à 7,6% contre 9,3%. C'est bien plus élevé que les 3,5% de février, quand le chômage était à son plus bas niveau en 50 ans. 3,5% "n'est pas un chiffre magique". "Personne ne peut dire si ce chiffre est la référence" du plein emploi, a insisté M. Powell. (Belga)

"Près de 11 millions de personnes sont toujours sans emploi à cause de la pandémie, et une bonne partie de ces gens travaillaient dans des secteurs qui sont à la peine. Ces personnes ont besoin d'un soutien supplémentaire", a souligné Jerome Powell, interrogé sur les discussions entre démocrates et républicains au Congrès américain depuis un mois et demi. Le marché de l'emploi aux Etats-Unis s'est nettement amélioré après s'être effondré au printemps mais il y a encore "un long chemin" avant de retrouver le plein emploi, a-t-il encore estimé. La Fed a révisé en baisse son estimation de taux de chômage pour cette année, à 7,6% contre 9,3%. C'est bien plus élevé que les 3,5% de février, quand le chômage était à son plus bas niveau en 50 ans. 3,5% "n'est pas un chiffre magique". "Personne ne peut dire si ce chiffre est la référence" du plein emploi, a insisté M. Powell. (Belga)