DEME avait décidé fin mars de ne plus remplacer l'équipage à bord jusqu'au 17 avril, notamment pour éviter le risque de contamination au coronavirus. Mais comme la fin de la crise n'est pas encore en vue, DEME a choisi de procéder à nouveau, après le 17 avril, au changement d'équipages sur ses navires. Cela se fera en petits groupes et avec un scénario strict, qui permet de séparer les équipages de différents navires jusqu'à ce qu'ils repartent à bord de leur navire de dragage ou offshore. Le contact social et les activités à bord du navire hôtelier seront strictement réglementés. (Belga)

DEME avait décidé fin mars de ne plus remplacer l'équipage à bord jusqu'au 17 avril, notamment pour éviter le risque de contamination au coronavirus. Mais comme la fin de la crise n'est pas encore en vue, DEME a choisi de procéder à nouveau, après le 17 avril, au changement d'équipages sur ses navires. Cela se fera en petits groupes et avec un scénario strict, qui permet de séparer les équipages de différents navires jusqu'à ce qu'ils repartent à bord de leur navire de dragage ou offshore. Le contact social et les activités à bord du navire hôtelier seront strictement réglementés. (Belga)