Or, cette mesure est capitale pour le secteur car les ventes de nouvelles constructions et le nombre de crédits hypothécaires ont baissé de respectivement 47 pc et 44 pc, explique Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction qui prédit un enlisement du secteur après l'été "avec toutes les pertes d'emplois et les faillites que cela engendre." La Confédération Construction plaide dès lors avec la Fédération des Constructeurs de logements, pour une baisse rapide de la TVA de 21 pc à 6 pc pour soutenir le secteur des nouvelles constructions. Une variante de cette mesure avait déjà été introduite en 2008 durant la crise financière et a permis à notre pays ne pas s'enfoncer pas trop lourdement dans la crise, rappelle la Confédération. La Confédération Construction répète donc que cette baisse de la TVA est une nécessité, non seulement pour le secteur mais aussi pour l'économie du pays. En outre, il s'agit d'une opération temporaire et budgétairement neutre, précise le secteur. "Les coûts bruts s'élèveront, certes, à 540 millions d'euros, mais cette somme sera compensée par les effets retour. En effet, cette mesure limitera les annulations de mises en chantier et la baisse de la demande en nouveaux logements." (Belga)

Or, cette mesure est capitale pour le secteur car les ventes de nouvelles constructions et le nombre de crédits hypothécaires ont baissé de respectivement 47 pc et 44 pc, explique Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction qui prédit un enlisement du secteur après l'été "avec toutes les pertes d'emplois et les faillites que cela engendre." La Confédération Construction plaide dès lors avec la Fédération des Constructeurs de logements, pour une baisse rapide de la TVA de 21 pc à 6 pc pour soutenir le secteur des nouvelles constructions. Une variante de cette mesure avait déjà été introduite en 2008 durant la crise financière et a permis à notre pays ne pas s'enfoncer pas trop lourdement dans la crise, rappelle la Confédération. La Confédération Construction répète donc que cette baisse de la TVA est une nécessité, non seulement pour le secteur mais aussi pour l'économie du pays. En outre, il s'agit d'une opération temporaire et budgétairement neutre, précise le secteur. "Les coûts bruts s'élèveront, certes, à 540 millions d'euros, mais cette somme sera compensée par les effets retour. En effet, cette mesure limitera les annulations de mises en chantier et la baisse de la demande en nouveaux logements." (Belga)