En mars dernier, les recettes de la TVA étaient inférieures de 60%, soit 1,3 milliard d'euros, à celles du même mois en 2019. La retenue à la source sur les revenus professionnels a également diminué d'un milliard d'euros, soit un tiers de moins que l'année dernière. Jeudi, on avait appris que les paiements anticipés des entreprises avaient également diminué de 30%, ce qui représente environ 2 milliards d'euros de moins. Le confinement lié à la crise du coronavirus a débuté à la mi-mars, qui est donc le premier mois au cours duquel l'impact économique des mesures prises a pu être ressenti. Si la consommation baisse, les recettes de la TVA diminuent alors immédiatement et, s'il y a moins de personnes au travail, la retenue à la source sur les revenus du travail diminue. Le ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld) n'est pas surpris mais qualifie tout de même ces chiffres d'"inédits". "En fait, on peut comparer cela au moment où une guerre éclaterait. Mais c'est plus ou moins ce que nous avons fait: nous avons forcé presque tout le monde à rester à l'intérieur et nous avons fermé une très grande partie de notre paysage commercial." M. De Croo espère bien que ce ne sera là qu'une première et qu'elle ne devra pas être répétée. "Si nous parvenons à redémarrer dès lundi et à respecter les règles, l'économie pourrait redémarrer rapidement et il n'y a aucune raison de penser que cela serait structurel." (Belga)

En mars dernier, les recettes de la TVA étaient inférieures de 60%, soit 1,3 milliard d'euros, à celles du même mois en 2019. La retenue à la source sur les revenus professionnels a également diminué d'un milliard d'euros, soit un tiers de moins que l'année dernière. Jeudi, on avait appris que les paiements anticipés des entreprises avaient également diminué de 30%, ce qui représente environ 2 milliards d'euros de moins. Le confinement lié à la crise du coronavirus a débuté à la mi-mars, qui est donc le premier mois au cours duquel l'impact économique des mesures prises a pu être ressenti. Si la consommation baisse, les recettes de la TVA diminuent alors immédiatement et, s'il y a moins de personnes au travail, la retenue à la source sur les revenus du travail diminue. Le ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld) n'est pas surpris mais qualifie tout de même ces chiffres d'"inédits". "En fait, on peut comparer cela au moment où une guerre éclaterait. Mais c'est plus ou moins ce que nous avons fait: nous avons forcé presque tout le monde à rester à l'intérieur et nous avons fermé une très grande partie de notre paysage commercial." M. De Croo espère bien que ce ne sera là qu'une première et qu'elle ne devra pas être répétée. "Si nous parvenons à redémarrer dès lundi et à respecter les règles, l'économie pourrait redémarrer rapidement et il n'y a aucune raison de penser que cela serait structurel." (Belga)