Lufthansa assure que le plan n'est pas encore finalisé, mais confirme qu'il s'agit bien d'un paquet d'aide d'un maximum de 9 milliards d'euros, dont trois milliards sous forme de prêts par la banque publique de développement KfW. Un fonds gouvernemental prendrait une participation à hauteur de 20% dans le groupe aéronautique, auquel s'ajouterait 5% sous forme d'obligation convertible et une action. Le gouvernement allemand pourrait de la sorte bénéficier de deux sièges au conseil d'administration de la compagnie aérienne. (Belga)

Lufthansa assure que le plan n'est pas encore finalisé, mais confirme qu'il s'agit bien d'un paquet d'aide d'un maximum de 9 milliards d'euros, dont trois milliards sous forme de prêts par la banque publique de développement KfW. Un fonds gouvernemental prendrait une participation à hauteur de 20% dans le groupe aéronautique, auquel s'ajouterait 5% sous forme d'obligation convertible et une action. Le gouvernement allemand pourrait de la sorte bénéficier de deux sièges au conseil d'administration de la compagnie aérienne. (Belga)