L'ACLVB pointe encore le fait que la solution de temps partiel risque de poser problème pour les parents isolés. En outre, contrairement au congé parental classique, il ne s'agit pas d'un droit, puisque l'employeur doit donner son accord. Enfin, le syndicat aurait jugé préférable pour les familles que ce congé soit directement possible jusqu'à la fin des vacances d'été, vu les incertitudes en matière de gardes des enfants à cette période. (Belga)

L'ACLVB pointe encore le fait que la solution de temps partiel risque de poser problème pour les parents isolés. En outre, contrairement au congé parental classique, il ne s'agit pas d'un droit, puisque l'employeur doit donner son accord. Enfin, le syndicat aurait jugé préférable pour les familles que ce congé soit directement possible jusqu'à la fin des vacances d'été, vu les incertitudes en matière de gardes des enfants à cette période. (Belga)