En raison des mesures prises pour empêcher la propagation du coronavirus, comme la suspension des déplacements non-essentiels ou l'incitation à payer par carte, les employés rencontrent plus de difficultés à écouler les divers chèques reçus de leur employeur. Le Conseil national du travail a donc demandé le mois dernier au gouvernement de prolonger la validité de ces chèques.

Le gouvernement devrait accéder à cette demande. Les chèques-repas, les éco-chéques et les chèques-cadeau qui arrivaient à échéance en mars, avril, mai ou juin 2020 seront prolongés de six mois. Pour les chèques sport ou culture qui ont une date limite fixe au 30 septembre, une prolongation jusqu'au 31 décembre va être octroyée.

Le CNT, organe consultatif, avait pointé les avantages d'une telle mesure: préserver le pouvoir d'achat des bénéficiaires et soutenir la reprise de l'activité pour les commerçants et les entreprises.

En raison des mesures prises pour empêcher la propagation du coronavirus, comme la suspension des déplacements non-essentiels ou l'incitation à payer par carte, les employés rencontrent plus de difficultés à écouler les divers chèques reçus de leur employeur. Le Conseil national du travail a donc demandé le mois dernier au gouvernement de prolonger la validité de ces chèques. Le gouvernement devrait accéder à cette demande. Les chèques-repas, les éco-chéques et les chèques-cadeau qui arrivaient à échéance en mars, avril, mai ou juin 2020 seront prolongés de six mois. Pour les chèques sport ou culture qui ont une date limite fixe au 30 septembre, une prolongation jusqu'au 31 décembre va être octroyée. Le CNT, organe consultatif, avait pointé les avantages d'une telle mesure: préserver le pouvoir d'achat des bénéficiaires et soutenir la reprise de l'activité pour les commerçants et les entreprises.