"Seul un effort important, crédible et coordonné au niveau international peut permettre de faire face à l'urgence immédiate de santé publique, d'amortir le choc économique et d'ouvrir la voie à la reprise", a-t-il affirmé, cité dans un communiqué. "Il s'agit du troisième et du plus grand choc économique, financier et social du XXIème siècle, et il exige un effort mondial moderne semblable au Plan Marshall et au New Deal - combinés", a estimé le responsable. L'Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe des pays développés, avait déjà fortement revu en baisse ses prévisions de croissance pour 2020. "Il semble de plus en plus probable que nous assisterons à des baisses séquentielles du PIB mondial ou des PIB régionaux au cours du trimestre actuel et des suivants en 2020, et nous devons agir maintenant pour éviter une récession prolongée", a jugé Angel Gurría. Il a appelé à une action politique dans plusieurs domaines comme la santé (pour favoriser vaccins et traitements) et l'économie (en encourageant les dépenses pour soutenir les soins, l'aide aux personnes et aux entreprises) ou encore "s'attaquer aux tensions commerciales". (Belga)

"Seul un effort important, crédible et coordonné au niveau international peut permettre de faire face à l'urgence immédiate de santé publique, d'amortir le choc économique et d'ouvrir la voie à la reprise", a-t-il affirmé, cité dans un communiqué. "Il s'agit du troisième et du plus grand choc économique, financier et social du XXIème siècle, et il exige un effort mondial moderne semblable au Plan Marshall et au New Deal - combinés", a estimé le responsable. L'Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe des pays développés, avait déjà fortement revu en baisse ses prévisions de croissance pour 2020. "Il semble de plus en plus probable que nous assisterons à des baisses séquentielles du PIB mondial ou des PIB régionaux au cours du trimestre actuel et des suivants en 2020, et nous devons agir maintenant pour éviter une récession prolongée", a jugé Angel Gurría. Il a appelé à une action politique dans plusieurs domaines comme la santé (pour favoriser vaccins et traitements) et l'économie (en encourageant les dépenses pour soutenir les soins, l'aide aux personnes et aux entreprises) ou encore "s'attaquer aux tensions commerciales". (Belga)