Ce déficit s'ajoute à une perte d'exploitation de 632 millions de dollars au premier trimestre, selon un communiqué. En tout, la marque à l'ovale bleu, qui n'a toujours pas dévoilé la date de réouverture de ses usines américaines fermées pour respecter les mesures de distanciation sociale et de confinement destinées à endiguer la propagation du Covid-19, devrait avoir perdu plus de 5,6 milliards en six mois. Les résultats finaux "pourraient diverger des prévisions, du fait de risques, d'incertitudes et d'autres facteurs", a néanmoins prévenu Ford, qui chiffre à 2 milliards de dollars le manque à gagner causé par la crise sanitaire sur les trois premiers mois de l'année. En effet, une fois les impôts et autres coûts appliqués, le groupe a affiché une perte nette trimestrielle de 2 milliards de dollars, conforme à ce qu'il avait annoncé mi-avril. Le chiffre d'affaires a pour sa part chuté de 15% à 34,3 milliards. Le constructeur automobile n'est en revanche pas parvenu à répondre à toutes les interrogations sur son avenir à court terme. Ford affirme avoir assez d'argent pour tenir jusqu'à la fin de l'année. Le groupe compte redémarrer la production en Europe le 4 mai, tandis que celle-ci a déjà recommencé en Chine, pays d'où a émergé la pandémie en décembre. (Belga)

Ce déficit s'ajoute à une perte d'exploitation de 632 millions de dollars au premier trimestre, selon un communiqué. En tout, la marque à l'ovale bleu, qui n'a toujours pas dévoilé la date de réouverture de ses usines américaines fermées pour respecter les mesures de distanciation sociale et de confinement destinées à endiguer la propagation du Covid-19, devrait avoir perdu plus de 5,6 milliards en six mois. Les résultats finaux "pourraient diverger des prévisions, du fait de risques, d'incertitudes et d'autres facteurs", a néanmoins prévenu Ford, qui chiffre à 2 milliards de dollars le manque à gagner causé par la crise sanitaire sur les trois premiers mois de l'année. En effet, une fois les impôts et autres coûts appliqués, le groupe a affiché une perte nette trimestrielle de 2 milliards de dollars, conforme à ce qu'il avait annoncé mi-avril. Le chiffre d'affaires a pour sa part chuté de 15% à 34,3 milliards. Le constructeur automobile n'est en revanche pas parvenu à répondre à toutes les interrogations sur son avenir à court terme. Ford affirme avoir assez d'argent pour tenir jusqu'à la fin de l'année. Le groupe compte redémarrer la production en Europe le 4 mai, tandis que celle-ci a déjà recommencé en Chine, pays d'où a émergé la pandémie en décembre. (Belga)