Brussels Airlines avait licencié un quart de ses effectifs en 2020 à cause de l'évolution négative du marché liée à la pandémie de Covid-19. Deux avions long-courriers avaient donc été supprimés. La compagnie aérienne a toutefois annoncé l'année passée son intention de se développer à nouveau, avec un avion long-courrier supplémentaire pour desservir la Guinée et le Burkina Faso et augmenter le nombre de vols vers d'autres pays d'Afrique de l'Ouest, comme la Gambie, le Liberia, la Sierra Leone et le Togo. À cette fin, cinquante membres d'équipage de cabine ont été recrutés, dont beaucoup avaient déjà une expérience au sein de la compagnie aérienne, précise Bruxelles Airlines. Les premiers vols pour Conakry et Ouagadougou décollent aujourd'hui/samedi. La compagnie aérienne belge desservira les deux villes trois fois par semaine, grâce a un Airbus A330. (Belga)

Brussels Airlines avait licencié un quart de ses effectifs en 2020 à cause de l'évolution négative du marché liée à la pandémie de Covid-19. Deux avions long-courriers avaient donc été supprimés. La compagnie aérienne a toutefois annoncé l'année passée son intention de se développer à nouveau, avec un avion long-courrier supplémentaire pour desservir la Guinée et le Burkina Faso et augmenter le nombre de vols vers d'autres pays d'Afrique de l'Ouest, comme la Gambie, le Liberia, la Sierra Leone et le Togo. À cette fin, cinquante membres d'équipage de cabine ont été recrutés, dont beaucoup avaient déjà une expérience au sein de la compagnie aérienne, précise Bruxelles Airlines. Les premiers vols pour Conakry et Ouagadougou décollent aujourd'hui/samedi. La compagnie aérienne belge desservira les deux villes trois fois par semaine, grâce a un Airbus A330. (Belga)