Sis dans le même immeuble que le siège social de Twitter, Runway héberge sur une superficie de 30.000 mètres carrés quelque 80 start-up spécialisées dans les nouvelles technologies (fintech, santé, réalité virtuelle, ...). Le partenariat signé avec l'Awex, en marge de la Convention BIO sur les biotechnologies qui se tient actuellement à San Francisco, s'inscrit dans le cadre du programme "Digital Wallonia" du gouvernement wallon et doit permettre de faciliter l'internationalisation de start-up technologiques wallonnes. "Nous avons des compétences en Wallonie. Les ingénieurs informaticiens qui sortent de nos universités sont d'un excellent niveau. Nous allons pouvoir démontrer l'excellence de nos entreprises, PME, start-up qui ne sont pas encore connues ici en Californie", souligne Pascale Delcomminette, administratrice générale de l'Awex. L'espoir est aussi de voir, à terme, au travers ce partenariat, des entreprises américaines faire le chemin inverse en s'intéressant à la Wallonie. Il s'agit du quatrième partenariat de ce type pour l'Awex après celui, particulièrement fructueux, conclu avec l'université Texas A&M. Deux autres accords de ce type existent également avec des incubateurs à Philadelphie et Montréal. (Belga)

Sis dans le même immeuble que le siège social de Twitter, Runway héberge sur une superficie de 30.000 mètres carrés quelque 80 start-up spécialisées dans les nouvelles technologies (fintech, santé, réalité virtuelle, ...). Le partenariat signé avec l'Awex, en marge de la Convention BIO sur les biotechnologies qui se tient actuellement à San Francisco, s'inscrit dans le cadre du programme "Digital Wallonia" du gouvernement wallon et doit permettre de faciliter l'internationalisation de start-up technologiques wallonnes. "Nous avons des compétences en Wallonie. Les ingénieurs informaticiens qui sortent de nos universités sont d'un excellent niveau. Nous allons pouvoir démontrer l'excellence de nos entreprises, PME, start-up qui ne sont pas encore connues ici en Californie", souligne Pascale Delcomminette, administratrice générale de l'Awex. L'espoir est aussi de voir, à terme, au travers ce partenariat, des entreprises américaines faire le chemin inverse en s'intéressant à la Wallonie. Il s'agit du quatrième partenariat de ce type pour l'Awex après celui, particulièrement fructueux, conclu avec l'université Texas A&M. Deux autres accords de ce type existent également avec des incubateurs à Philadelphie et Montréal. (Belga)