Dans le cadre du contrôle budgétaire, le gouvernement a décidé de prendre plusieurs mesures concernant les pensions des fonctionnaires. Ainsi, la bonification pour diplôme sera harmonisée. Dorénavant, une cotisation sera demandée aux fonctionnaires s'ils souhaitent que leurs années d'étude soient prises en compte dans le calcul de leur pension de retraite. Par ailleurs, les fonctionnaires ne pourront plus épargner leurs jours de congé maladie non utilisés. La pension automatique pour maladie sera également supprimée et remplacée par un système d'allocation pour incapacité de travail. Les syndicats des fonctionnaires avaient été précédemment rassurés par le ministre des Pensions. "Maintenant, c'est la douche froide. Nous allons certainement réagir", explique Luc Hamelinck président de la CSC Services publics. Le syndicat ACOD (CGSP) prévient que "tous les moyens d'action" seront déployés contre les projets du gouvernement. Le vice-président de l'ACOD n'a précisé en quoi consistaient ces moyens. (Belga)

Dans le cadre du contrôle budgétaire, le gouvernement a décidé de prendre plusieurs mesures concernant les pensions des fonctionnaires. Ainsi, la bonification pour diplôme sera harmonisée. Dorénavant, une cotisation sera demandée aux fonctionnaires s'ils souhaitent que leurs années d'étude soient prises en compte dans le calcul de leur pension de retraite. Par ailleurs, les fonctionnaires ne pourront plus épargner leurs jours de congé maladie non utilisés. La pension automatique pour maladie sera également supprimée et remplacée par un système d'allocation pour incapacité de travail. Les syndicats des fonctionnaires avaient été précédemment rassurés par le ministre des Pensions. "Maintenant, c'est la douche froide. Nous allons certainement réagir", explique Luc Hamelinck président de la CSC Services publics. Le syndicat ACOD (CGSP) prévient que "tous les moyens d'action" seront déployés contre les projets du gouvernement. Le vice-président de l'ACOD n'a précisé en quoi consistaient ces moyens. (Belga)